Hydrolat de Noisetier (Corylus avellana L.)

Symbolique :

Le noisetier de son nom commun le coudrier, était épargné pour la sagesse qui lui était attribuée. Il est symbole de prospérité.

Bois souple et résistant, il fournit des brins pour des cercles de tonneaux et pour fabriquer des cannes à pêche. Mais la baguette du coudrier est surtout connue pour son utilisation par le sourcier à la recherche de l’eau. Nous retrouvons avec cet usage la symbolique de la génération et de la fécondité dans son aspect plus masculin. Le bâton du sourcier qui fait surgir l’eau et donc la vie , est aussi le caducée d’Hermès et la baguette magique capable de découvrir les trésors cachés dans la terre mais aussi dans l’être humain lui-même. L’utilisation du coudrier à des fins divinatoires remonte à plus de 4000 ans. Les Celtes et les Chinois savaient mieux que tout autre bois, un rameau de coudrier est capable d’entrer en résonance avec les ondes émises par la concentration des eaux.

Le caducée d’Hermès ou Mercure est en noisetier : il représente deux serpents entrelacés représentant les deux courants existant dans la nature. L’un ascendant et l’autre descendant autour de l’axe du monde. La science du caducée nous enseigne qu’il faut sans cesse établir un lien entre le ciel et la terre , entre le monde intérieur psychique et le monde extérieur physique de façon à permettre à une pensée de se concrétiser dans le monde matériel. Lorsqu’il existe une bonne répartition de ces deux courants, lorsque cette circulation est harmonieuse dans le corps, la santé s’établit et tout peut s’accomplir. Le caducée est aussi un instrument de soin, symbole de la médecine.

Description botanique de la plante

Famille des Betulaceae, Arbustre haut aux branches brunes et souples, portant des feuilles alternes, rugueuses, de forme ovale. C'est une plante monoïque : les fleurs tamisées sont groupées en chatons, les fleurs pistées sont protégées par les bourgeons qui laissent dépasser les stigmates rouges. 

 

Principaux composants

Huile essentielle, glucosides, sucre dans les feuilles, dans l'écorce également des tanins, acides organiques, dans les graines, de l'huile, des albumines, des sucres et des vitamines.

Propriétés : 

Effet diurétique, astringent (contre les diarrhées), pour les soins de varices les troubles circulatoires et les phlébites, il est anti-inflammatoire. Draineur, facilite la circulation des canaux lymphatiques et veineuse (jambes lourdes, hémorroïdes, séquelle de phlébite). Draineur du poumon, il restaure l’élasticité des poumons. Il est indiqué dans les bronchites (en particulier celle du fumeur), emphysème et asthmes.

Grand remède des hépatites et des cirrhoses. Il résorbe les œdèmes des membres inférieurs. Reminéralisant dans l'ostéoporose, polyarthrite et ostéite. Action rééquilibrant et apaisant en particulier sur les réveils nocturnes.

Utilisation par voie interne

Respecter les doses soit une cuillère à soupe à boire pure ou diluée dans un verre d'eau, 1 à 2 fois par jour jusqu'à disparition des symptômes ou pendant 3 semaines maximum.

Utilisation externe

c'est un cicatrisant en application externe et notamment contre les dermatoses, les varices et les troubles circulatoires. Les bains soulagent les hémorroïdes et les lavages de plaies suppurantes. Anti-oedémateux. Effet tonique sur les veines. Hémostatique. Utile en cataplasme contre les ulcères variqueux et les plaies atones (qui a du mal à se refermer). Il renforce les capillaires (vaisseaux qui éclatent facilement).

Corylus avellana en gemmothérapie :

Le macérât de bourgeons de noisetier se prépare en faisant macérer les bourgeons fraîchement ramassés au printemps dans un mélange eau/alcool/glycérine. Il constitue un remède polyvalent qui amplifie l’action d’autres plantes ou bourgeons. Il est particulièrement indiqué dans les états de sclérose avancée du poumon et les stases circulatoires.

Le tableau ci dessous résume les utilisations principales de ce remède en gemmothérapie.

                    PROPRIETES

– Stimule la circulation sanguine des membres inférieurs.
– Prévient les risques de thrombose et de nécrose des extrémités

– Draineur du poumon

– Favorise la synthèse des globules rouges

– Protecteur hépatique

– Rééquilibrant du système nerveux

           INDICATIONS USUELLES

– Sphère ORL , sclérose pulmonaire, emphysème, asthme, bronchites chroniques

– Sphère digestive : stéatose hépatique

– Système circulatoire : ulcères variqueux, insuffisances veineuses, thromboses, artérites des membres inférieurs.

– Système nerveux : états dépressifs, spasmophilie, céphalées d’origine hépatique.

 En quelles quantités ?

Il peut être donné sur des périodes de 2 mois mais avec des pauses d’une semaine entre deux cures de 3 semaines En macérât mère : 2 à 3 gouttes 3 fois par jour ou en macérât 1D : 50 gouttes 2 fois par jour.
Association favorable avec macérât de cornouiller sanguin, aulne, charme, aubépine , églantier…

AVERTISSEMENT : Ces propriétés, indications et modes d'utilisation sont tirés des ouvrages ou sites internet de référence en phytothérapie. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Pour tous usage des huiles essentielles et autres galéniques dans un but thérapeutique, consultez votre médecin.